26 juillet 2009

Bob Dylan - Arena (Genêve) le 20/04/2009

billetbob

Bob Dylan, un nom, un personnage, une légende plus que jamais vivante… Et cette légende, je l’ai eu devant moi ce soir. Ayant découvert l’artiste via ses albums les plus récents (tout comme ça avait été le cas pour Neil Young), je savais à quoi m’attendre sur scène : un band, une voix très éraillée, un Bob au clavier et des morceaux complètement ré-arrangés…

Après un drôle de Kebab payé 7 euros, nous voici dans la salle de l’Arena, où des rangées de places assises ont été installées pour l’occasion. Ce soir, deux types de public. Un public qui connait le vrai Bob Dylan. C'est a dire ses musiques, sa personnalité, son caractère, ses forces, ses faiblesses, ses engagements, ses textes... etc. Et un public qui ne connait pas Bob Dylan, ou bien un 1/100ème de son œuvre. C'est-à-dire, Like A Rolling Stone, Blowin In The Wind et Hurricane, bien sûr je caricature mais je suis pas loin de la réalité. Et ce public est venu voir Bob Dylan sa guitare à la main nous chantant avec la même voix que jadis ces tubes des années 60.

Le concert commence pile à l’heure et Dylan fait son arrivée avec le Band. Le son du groupe est puissant, Bob se réfugie derrière son orgue et envoie ses phrases au micro tel un crooner désabusé. « Just Like Tom Thumb’s Blues » sera le seul morceau où le Zim’ prendra la guitare (électrique) et jouera face à son public.

Le show continue mais déjà, certaines parties du public semblent tout à fait désappointées. Tous ces gens sont venu voir le personnage de Bob Dylan jouant un best-of de son œuvre… Dommage pour eux. Ce qui est sûr, c’est que ça envoie sévère sur scène, le son est massif, la voix est plus rocailleuse que jamais, les membres du Band sont tous d’excellents musiciens, on voit qu’ils tournent ensemble depuis de nombreuses années déjà.

A ma plus grande joie, plusieurs titres de « Time Out Of Mind » (1997) et de « Modern Times » (2006) seront joués ce soir : « Million Miles », « Tryin’ To Get To Heaven », « When The Deal Goes Down », « Spirit On The Water »,  « Thunder On The Mountain », « Beyond The Horizon », sans oublier les grands classiques, interprétés dans des versions très différentes des originales : « Like A Rolling Stone » (meilleur moment du concert pour moi), « Ballad Of A Thin Man », « All Along The Watchtower ».

Le public est particulièrement mou, on sent que beaucoup ne s’attendaient pas à ce type de concert. Un gars de la sécu passait dans les rangs pour faire éteindre les portables qui filmaient. Ambiance, ambiance !

Bob Dylan et son Band reviennent pour nous saluer, on entend déjà plusieurs commentaires désabusés (« ça commence à sentir le formol pour lui », « sa voix a vraiment changé quand même », « il a même pas joué de la guitare »…). Pour ma part, j’ai vécu un excellent moment de musique devant l’un des plus grands songwriters encore en activité. Ca me suffit amplement !

Vinc.

VIDEO All Along The Watchtower

Posté par Vinc2 à 20:41 - - Commentaires [5] - Permalien [#]


Commentaires sur Bob Dylan - Arena (Genêve) le 20/04/2009

    Jamais vu le grand Bob en live (et pourtant, j'adule ce mec). Mais on m'avait dit que ces concerts étaient... particuliers. Pas envie de casser le mythe que j'ai dans ma tête. J'ai toujours fait l'impasse. Le jour où je me déciderais à passer à l'acte, il serait plus là.
    Mais bon, ton compte rendu me fait dire que finalement, ca pourrait quand meme valoir le coup. Merci!

    Posté par -Twist-, 27 juillet 2009 à 01:29 | | Répondre
  • à propos de Dylan...

    Je suis une immense fan de Bob Dylan depuis très longtemps,et pour tous ceux qui sont parfois déçus de ses concerts,j'aimerais vous apporter mon commentaire:

    Bob Dylan,un artiste unique !


    Plus de 44 albums,plus de 600et quelques chansons composées (textes et musiques)!en 40 ans de carrière,et depuis 20 ans son "never ending tour", tournée dans le monde entier en continu :plus de 150 concerts par an,et Bob a 67 ans!
    Mais mis à part tous ces chiffres,il y a ce talent inégalé et unique : la musique toujours en évolution,créative,changeante et surtout les textes!:le don des mots,la richesse de l'écriture et la poèsie dylanienne;de plus dans ses concerts Dylan ne sert jamais 2 fois la même chose,tout comme un peintre ne peint jamais 2 fois le même tableau:il change constamment les arrangements,le rhytme,et parfois même les mélodies,à tel point d'ailleurs que lorsque j'assiste à un de ses concerts et que j'écoute le début d'une chanson je pense alors qu'il s'agit d'une nouveauté,et après quelques quelques instants je reconnais les paroles d'une de ses chansons qu'il a alors chantée sur un tempo différent,avec des arrangements différents,etc...et là où Dylan est très fort c'est que même si nous sommes un peu surpris du changement,voire un peu déçus de ne pas retrouver la version de l'enregistrement initial,il finit par nous séduire par sa nouvelle version,et donc on ne se lasse pas d'écouter les différentes versions de chaque chanson:sa musique est intarissable. Quant à l'homme,il est forcément très différent par rapport aux autres artistes(tout comme sa musique),car bien que forcément impliqué dans le "business" de la musique,il réussit à éviter le côté commercial classique du système,à rester libre de tout , et ce d'ailleurs depuis ses tous débuts où il refusait tout le temps qu'on lui colle une étiquette(folk singer,protest singer,voice of a generation,etc...),ce qui alors donnait toujours des interviews de l'artiste assez drôles et peu communes puisqu'il arrivait toujours à renvoyer la question à celui qui la lui posait,se méfiant des médias et refusant d'être manipulé: parfaite adéquation avec ses textes!
    Longue vie à Bob! " May you stay forever young"




    I love that about Dylan, he gives you variations, each one of them becoming a masterpiece on its own. Some times he varies the lyrics, sometimes just the instrumentation, sometimes the arrangement, or a combination of all.

    Is there another musician of any kind of magnitude who night after night radically rearranges songs that are already great? Even if you're not a fan, you have to admire how rarely he phones in it and just connects the dots each night. His songs are good enough if he did that, nobody would complain. Instead he keeps pulling them apart and turning them inside out, to get more out of them.

    Posté par Danielle, 27 juillet 2009 à 12:57 | | Répondre
  • J'y étais aussi

    J'y étais aussi, à Genève en avril, je partage tout à fait le commentaire sur le public et l'ambiance, et pour le reste, effectivement, ce fut terrible ! Merci aussi pour le petit bout de vidéo, pour ma part j'ai juste le son, justement de cette chanson au rappel, prise au meilleur des hasards alors que je souhaitais simplement une photo ( erreur de manip' du portable)Merci encore Ciao.

    Posté par Christian, 20 août 2009 à 13:50 | | Répondre
  • fsdf

    I love that about Dylan, he gives you variations, each one of them becoming a masterpiece on its own. Some times he varies the lyrics, sometimes just the instrumentation, sometimes the arrangement, or a combination of all.moncler jacken

    Posté par moncler jacken, 22 octobre 2010 à 11:02 | | Répondre
  • I love that about Dylan, he gives you variations, each one of them becoming a masterpiece on its own. Some times he varies the lyrics, sometimes just the instrumentation, sometimes the arrangement, or a combination of all.
    http://www.monclerjacketde.com/

    Posté par sdf, 22 octobre 2010 à 11:03 | | Répondre
Nouveau commentaire